⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒ ⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒ ⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦑ 

⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒ ⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒ ⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦑ 

⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒ ⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦒ ⦑ ⦒⦑ ⦒⦑ ⦑ 

NATUROPATHIE

MAUX D'HIVER

&

 SYSTEME RESPIRATOIRE

Le grand nord,

L’hiver,

Le silence, 

Dedans.

 

Qui d'entre nous prend réellement le temps et se donne l’autorisation du grand vide ?

 

La société moderne occidentale nous encourage-t-elle à nous nourrir du silence et à nous mettre en jachère ?

Et si nous approchions la maladie et les moindres libertés avec un œil nouveau, celui de nous laisser une opportunité pour nous retrouver, nous rencontrer ?

Une pause, loin de l’agitation du dehors. 

Un plongeon en nous même pour nous.

S’autoriser sans culpabilité de ne rien faire, de moins faire, de dormir, de se reposer.

Accepter d’être moins performant, moins clair, moins productif, moins sociable.

Laisser au corps l’espace pour se nettoyer et se régénérer.

Laisser à notre esprit le cadeau du repos.

 

Allez, je vous partage ici des conseils naturopathiques pour vivre au mieux ce passage.

Les conseils de cet article ne substituent aucunement à un avis médical et ne doivent pas entrainer l'arrêt d'un traitement en cours. Ils visent à la prévention et à l'éducation à la santé.

Ce qu’il faut comprendre des manifestations désagréables :

En naturopathie nous souhaitons - non pas lutter et éteindre les manifestations du déséquilibre- mais aider à comprendre ce qu'il se passe, éliminer la racine du problème et soutenir/renforcer l'organisme pour qu'il retrouve son équilibre. Nous cherchons à accompagner le processus d'homéostasie du corps. (dans la mesure ou l'urgence médicale n'est pas nécessaire, sinon nous déléguons ou nous recommandons le recours à l'avis et intervention médicale),

 

Dans le cas d’une infection, le corps met en place une série de processus physiologiques afin d’éliminer les pathogènes et nous signaler le besoin de repos. Le système immunitaire s’active, c’est l’inflammation.

L’inflammation est donc une réaction de défense de l’organisme qui doit lutter contre « l’agresseur » ou contre une agression (brûlure, lésion, coupure, abrasion, ...). On ne cherche pas à l'éteindre mais bien à l’accompagner.

 

Je vous propose dans la vidéo ci-dessous (rediffusion du LIVE du 27/01/2022) et dans l'article complet qui suit, des exemples de protocole à mettre en place en cas de maux infectieux. J'ai organisé l'article par désagréments couramment ressentis.

Cet article et cette vidéo fournissent des conseils au nom de l'autonomie, de la prévention et de la gestion de notre santé au quotidien. Ce contenu propose des remèdes familiaux pour améliorer notre bien être et retrouver l'équilibre naturellement. Belle découverte.

Les conseils de cet article ne substituent aucunement à un avis médical et ne doivent pas entrainer l'arrêt d'un traitement en cours. Ils visent à la prévention et à l'éducation à la santé.

Processus biologique provoqué par le corps pour faire monter la température afin de pouvoir détruire et évacuer les pathogènes et toxines par la peau. 

 

L’idéal est d’accompagner le processus mais pas de l'éteindre.

Cependant, veillez à ne pas dépasser xx de température. Ce conseil ne concerne pas les enfants.

 

Durant la fièvre :

1. Boire beaucoup de tisane accompagnant la fièvre (fleur de sureau, thym, eucalyptus et reine-des-prés).

2. Éventuellement prendre un bain chaud (sup à 38o) pour accompagner la sudation

3. Puis bien vous couvrir et allez au lit.

Fièvre :

La fièvre est un processus utile et naturel. L’élévation de température est un signe de vitalité. La fièvre est un moyen naturel de défense contre toutes attaques étrangères à la physiologie de l'organisme. Plus la fièvre est élevée plus le niveau de vitalité est important. La fièvre est le signe que l'organisme fait la guerre à ses agresseurs et qu'il use par la même ses propres défenses immunitaires.

Comment ça marche : 

L'élévation de la température du corps permet de transformer et transporter les substances par le sang pour les éliminer par les différents émonctoires (portes de sortie du corps poumons, peau, reins, intestins).L'hypothalamus joue le rôle de régulateur pour notre température corporelle. Lorsque la température de notre corps devient trop élevée , l'hypothalamus envoie un message hormonal vers les glandes sudoripares afin qu’elles sécrètent la sueur (l’évaporation va entraîner l' abaissement de la température du corps.) La sueur permet d'évacuer les toxines et les pathogènes par la peau.

Des expériences effectuées par le Pr André Lwoff (prix Nobel), ont montré qu'à partir d'une température de 39° ou 39,5°, la majorité des virus sont détruits ou inhibés .

L’idéal donc est d’accompagner le processus mais pas de l'éteindre car :

 

En respectant la fièvre, on s’en remet à l’intelligence du corps. La fièvre  s'accompagne de phénomènes de fatigue, de soif et d'absence d'appétit bénéfiques obligeant le corps à se mettre au repos et à adopter une alimentation adaptée. La fièvre joue le rôle d'antibiothérapie naturelle. La fièvre déclenche l'élimination via les éruptions , les expectorations , les sécrétions de mucus. Ceux-ci sont le signe que le corps tout entier se monopolise pour se défendre et lutter contre l'envahisseur.


PRECAUTION Une surveillance médicale sera nécessaire :

  1. Si la fièvre atteint 40° avec prise de médicaments ou vaccination antérieure. Dans ce cas les processus organiques peuvent se trouver déréglés et de ce fait, le thermostat de l'hypothalamus peut ne plus jouer son rôle correctement . Le naturopathe pourra l'accompagner par une réforme générale à l'aide des techniques naturelles d'hygiène vitale mise à sa disposition.

  2. Chez les enfants, risques de complications de l'élévation de la température surtout chez l'enfant en bas âge de moins de 4 anse  chez le nourrisson. Même si le combat de la fièvre n'est pas automatique, la fièvre doit faire l'objet d'une surveillance rigoureuse et doit être maîtrisée si l'enfant présente une température de 40/41° car dans ce cas, les risques de lésions du cerveau sont toujours possibles. Des convulsions peuvent apparaître chez des nourrissons et enfants entre 9 mois et 24 mois.

 

Mes conseils durant la fièvre :

1. Boire beaucoup de tisane accompagnant la fièvre (fleur de sureau Sambucus nigra) que vous pouvez mélanger à quantité égale avec  :

- pour accompagner la bataille (thym, eucalyptus globulus INFOS ICI) 

- l'élimination des toxines et la gestion inflammatoire reine-des-prés INFOS ICI)

2. Éventuellement prendre un bain chaud (sup à 39°) POUR LA METHODE CLIQUEZ ICI pour accompagner la sudation ou bain de pied chaud, puis bien vous couvrir et allez au lit.

3. Repos.

Sureau noir (Sambucus nigra)

 

Fleur :

Antibactarienne et Antivirale

Immunostimulante

Stimule la sueur

Stimule l'évacuation urinaire

Stimule les secrétions bronchiques

 

Tisane:

Quelle quantité ?

2 c. à s. rases (3-4 gr.) de fleurs séchées pour 150 ml. d’eau bouillante

 

Infuser 5 à 10 minutes

 

Boire aussi chaud que possible

 

Pour activer la transpiration : 2  à  4. tasses par jour

Sureau.jpg

Plantes
Découvrir les fleurs de Sureau noir

 

Maux de tête :

Les douleurs de type céphalées ou migraines souvent ressenties durant une infection est une des étapes clefs de la lutte contre l’infection. 

Par ailleurs, elles s’accentuent si les sinus sont pris.

 

Au début des symptômes :

1. Repos dans le noir et le silence.

2.Boire de la tisane de reine-des-prés (Filipendula ulmaria) INFOS ICI

3.Placez 1 goutte d' Huile essentielle de Menthe poivrée sur les tempes et à l’arrière de la nuque.

 

Puis :

  1. Inhalation de tisane de thym, citronnelle et eucalyptus globules POUR LA METHODE ICI

  2. Nettoyage du nez à l’eau de mer (bouteille trouvée en pharmacie, sérum physiologique ou lota (POUR METHODE DU LOTA CLIQUEZ ICI )

  3. Boire de la tisane de reine-des-prés (Filipendula ulmaria) INFOS ICI

Congestion ORL et congestion des bronches :

S’il vous avez mal au crâne et l’impression d’être pris.e, l’idéal est d’aider le corps à fluidier les mucosités et à les évacuer. Pour se faire nous choisissons des plantes à la fois mucolytiques et expectorantes.

 

Puis :

  1. Alimentation non muco-productrice VOIR PLUS BAS OU CLIQUEZ ICI 

  2. Inhalation de tisane de thym et eucalyptus globulus METHODE ICI

  3. Nettoyage du nez à l’eau de mer (bouteille trouvée en pharmacie ou lota) METHODE LOTA ICI

  4. Massage du buste (poitrine et dos au niveau des poumons) et massage des sinus avec une huile) RECETTE HUILE DE MASSAGE ICI

  5. Boire 3 tasses par jours de tisane pulmonaire composée de Thym, Eucalyptus Globules, Fleur de grande Mauve INFOS SUR CES PLANTES ICI

Plantes
3 plantes pulmonaires

thym.jpg

Thym (Thymus vulgaris)

 

Fleur, feuille & tige :

Calme les spasmes pulmonaires en cas de toux.

Antibactérienne, antivirale et antifongique.

Antioxydante et anti inflammatoire

Immunomodulante

 

Précaution:

Ne pas consommer de la tisane ni

de l’Huile Essentielle sur une longue période

3 semaines de cure max

car elle pourrait causer des atteintes hépatiques et des irritations des muqueuses stomacales.

 

C-I:

 - Grossesse et

allaitement (pour

les extraits

concentrés) mais

la tisane est ok

 -Allergies aux

lamiacées

Tisane:

1 c. à c. rase (env. 1,4 gr.) de thym

dans 150 m.l d’eau,

Filtrer après 10-15 minutes

1 tasse 3 à 5 fois par jour

Eucalyptus globulus_edited.jpg

Eucalyptus (Eucalyptus globulus)

 

Feuille :

Antibactérienne, antivirale, antifongique

Anti-inflammatoire

Fluidifie et aide à évacuer les mucosités

Décongestionne

Tisane:

(3-4 gr.) de feuilles séchées

pour 150 ml. d’eau bouillante

Infuser 5 à 10 minutes

3 tasses par jour

Huile essentielle en friction :

 

Mélanger quelques gouttes d’huiles essentielles avec une huile neutre comme l’olive ou l’amande.

 

Appliquer sur le haut de la poitrine et le haut du dos matin et soir.

vector-drawing-mallow-flower-malva-sylvestris-hand-drawn-illustration-183537894_edited.jpg

Grande mauve (Malva silvestris)

 

Fleur :

Nettoient les bronches en douceur.

Adouscissantes des muqueuses (gorge, intestins, estomac et bronches) 

Calme les inflammations (en cas de toux sèches par exemple)

Antioxydante

Immunomodulatrice

Aide à la régénération des muqueuses (bronches, gorge, système digestif)

 

Tisane : 

5 grammes de fleurs par jour.

 

Pour préserver les mucilages (fibre gélatineuse qui constitue la fleur) les fleurs doivent infuser dans l’eau froide avant de chauffer la préparation à  feu très doux et sans aller jusqu’à ébullition

 

Inhalation

Méthodologie de l’inhalation :

Remède ancestral pour les troubles pulmonaires, le covid, les coups de froid, pour relaxer, pour detoxifier la peau du visage.

 

L’inhalation permet de faire la liaison entre les principes actifs des plantes médicinales ou des huiles essentielles, les molécules en suspension dans la vapeur d’eau sont inhalées venant ensuite se mettre en contact avec la muqueuse respiratoire (nez, sinus, gorge, poumons) et la peau du visage.

 

Précautions

1. Faire attention que les voies respiratoires soient bien d gag es, si ce n’est pas le cas faire un nettoyage de

chaque narine avec un spray d’eau de mer ou prendre une goutte d’huile essentielle de menthe poivr e en bouche.

2. Pensez à retirer lunettes, lentilles de contact et bijoux qui pourraient vous brûler.

Veuillez être bien installé  pour que le bol d’eau bouillante ne se renverse pas.

3. Evitez de faire l’inhalation en présence de petits enfants. (Risque de brûlure avec l’eau bouillante).

4. Après une inhalation, attendez au moins 1 heure avant de sortir car les muqueuses dilat es par l’eau chaude sont

plus sensibles au froid et perm ables aux microbes

 

 

Comment faire : 

1.Porter de l’eau à ébullition environ 3 litres dans une grande marmite.

 

2. Mettre dans l'eau du thym et de l'eucalyptus globulus. La quantité est variable selon les plantes mais je dirai 2 grandes poignées généreuses (si plantes en vrac) ou une dizaine de brins (si plantes entières).

Normalement les tiges et les plantes dures s'ajoutent dans l'eau froide avant l'ébullition (Décoction) et les fleurs plus délicates dans l'eau déjà chaude (infusion) . 

 

3.Après avoir fait bouillir votre eau, attendez 1 ou 2 minutes avant de commencer votre inhalation : des vapeurs trop chaudes risquent de brûler vos voies respiratoires et le visage.

 

4.Verser l’eau bouillante dans un bol, que vous posez bien à plat sur une table. (ou garder la marmitte mais attention à ne pas vous brûler).

 

5. Installez-vous confortablement (loin des enfants) 

 

6. Enfermez votre visage au-dessus des vapeurs, une serviette sur la tête, suffisamment grande pour bien vous isoler.  Si vous vous sentez oppressé, soulevez la serviette qui vous « enferme » afin de laisser passer l’air.

 

Vous pouvez aussi remplacer les plantes fraîches ou séchées par des Huiles Essentielles 6 à 7 gouttes d’huiles essentielles au total  ! (mais je préfère avec les plantes fraîches.)

Inhalation.JPG
 

Nettoyage du nez LOTA

Méthode

  • Remplir le LOTA d`eau tiède et ajouter une cuillerée à café de fleur de sel marin. Remuer afin de dissoudre le sel en totalité.

  • Introduire l`embout anatomique du LOTA dans une narine, la tête inclinée sur le côté opposé, et le corps légèrement penché en avant.

  • L`eau s'écoule naturellement par l`autre narine, sans passer par la gorge, procurant une agréable sensation de fraîcheur.

  • Se moucher et recommencer le lavage par la narine opposée.

Pour terminer, se moucher doucement afin d'expulser le peu d'eau demeurant dans les narines.

 

Remarque :

 

Durant ce processus, la bouche demeure ouverte pour une respiration normale.

 

Durant cette pratique qui ne prend que quelques minutes, les mucosités, les poussières et impuretés sont éliminées, facilitant la respiration, et raffermissant les muqueuses, meilleure prévention contre rhumes et infections. Le nez est rincé, les muqueuses détendues et l’acuité olfactive et gustative améliorée.

 
2021-05-05-092559941.jpg

Pour éviter la création de mucus, il est important de diminuer les aliments qui accentuent la production de «colles», leur saturation constitue un milieu idéal pour les infections.​ Cette recommandation est d'autant plus pertinente si vous êtes sujet.e.s de façon chronique aux troubles ORL et PULMONAIRE.

 

Aliments augmentant la création de mucosités à diminuer :

  • Les céréales raffinées (surtout riche en gluten soit blé, orge, seigle). mais aussi le riz blanc.

  • Les patisseries, quiches, pizzas, biscuits, gateaux.

  • Les produits laitiers (lait, crème, fromage, yogourt, kefir...)

  • Le sucre (même de qualité)

  • Le beurre, margarine végétale, viandes grasses.

  • Fritures.

  • Les huiles de mauvaise qualité non extraite à froid achetés en supermarché.

  • Les aliments réchauffées au micro-onde ou consommés froids.

  • Chocolat surtout au lait et blanc.

  • Excès alimentaires même de bon produits (graisses, oléagineux, céréales, coco...)

 
DSC09739.JPG

Aliments diminuant les mucosités :

Favorisez :

  • Une alimentation frugale afin de mettre le système digestif au repos et aider le corps. Regardez un animal malade, en général il jeûne et dort. L’idée qu’il faut manger pour avoir des forces et aider le corps n’est pas une vision partagée par la naturopathie.

 

Privilégiez plutôt : 

  • Jeûne ou monodiète.

  • Une alimentation légère :

    • Au petit-déjeuner et comme en-cas: Compote de pomme au gingembre, pomme au four et cannelle, Fruits, Smoothie aux fruits ou lait végétale chaud type golden milk

    • Déjeuner et dîner : bouillon de légumes, bouillon de poisson aux légumes, bouillon de poule aux légumes, soupe miso, dhal de lentilles aux épices indiennes, aliments vapeurs avec des aromates et des épices…

 

Ajoutez dans votre alimentation :

  • Les épices telles que le gingembre, la cannelle, le clou de girofle, la cardamome, le poivre.

  • Les aromates telles que l’ail, l’oignon, le thym, l’origan, la sarriette, le romarin.

  • Les légumes de saison : les poireaux, le céleri, le fenouil, les choux, les oignons, l'ail, les radis, la betterave, les carottes, le persil.

  • Les légumes verts : blettes, épinards, oseille, choux kale, fanes de légumes.

  • Les agrumes, les kiwis, les pommes et les poires

  • Oeufs cuits à la coque, mollé ou poché (le jaune doit être cru pour bénéficier de ses nutriments et faciliter la digestion).

Douleurs musculaires et articulaires :

Les douleurs sont dues à l’inflammation déclenchée par l’infection. Le système immunitaire fait la guerre aux pathogènes un peu partout dans le corps et cela induit les inconforts ressentis dans les jambes, bassin, dos, nuque. Après la guerre, les toxines résiduelles se déposent dans les muscles et articulations ce qui expliquent les raideurs et douleurs dans les membres qui peuvent continuer plusieurs semaines :

 

Ce qui aide :

Au début des signes :

  1. Massage à l’huile macérée d’arnica, baume du tigre (ou équivalent bio), ou la RECETTE HUILE MAISON ICI

  2. Boire beaucoup d’eau et de tisane.

  3. Boire de la tisane de reine-des-prés (Filipendula ulmaria) INFOS ICI

  4. Mouvement doux des articulations, mettre les jambes en hauteur.

 

Après le pic, l’objectif est d'évacuer les toxines issues de l’infection

Le mouvement et le drainage sont les maîtres mots.

 

  1. Massage (se faire masser par un membre de votre famille ou auto-mass)age).

  2. Boire beaucoup d’eau et de tisane de plantes drainantes à quantité égale (par exemple : reines de prés, sureau noir, avec ortie et queue de cerise) pour éliminer les toxines par les reins sur le long terme.

  3. Marcher, mouvement doux comme le yoga ou la danse.

  4. Transpirer : bain chaud > 39 ° (VOIR METHODOLOGIE BAIN CHAUD ICI), sauna, hammam, exercice physique.

Plantes

Découvrir la reine-des-prés

 
ilustración-vintage-de-meadowdulce-una-imagen-muestra-que-spiraea-ulmaria-es-flor-única-ta

Reines-des-prés (Filipendula ulmaria)

 

Anti-coagulante

Anti-inflammatoire

Antalgique

Diurétique

Sudorifique

Drainante 

Aide en cas d'oedème, rétention de liquide, trouble de la circulation, douleurs articulaires, états grippaux.

 

Évitez si prise d’anti coagulant ou allergies aux dérivés salicylés.

Action similaire à l’aspirine sans son agression pour les muqueuses de l’estomac.

 

Posologie en tisane :

 

Mode de préparation : Infusion

 

1 à 2 cuillère à thé de plantes sèches pour 1 tasse, verser l’eau très chaude, couvrir et laisser infuser 5 à 10 minutes. Remuer et filtrer les parties végétales.

Environ 3 à 5 tasses par jour.

Recette d'huile anti-inflammatoire et relaxante pour massage. 

Ce dont vous avez besoin

 

  • Un flacon de verre 30 ml

  • Huile végétale d'arnica

  • Huiles essentielles ci-dessous

Pour un flacon de 30 ml de préparation

Mélanger :

27 ml d’huile végétale d’Arnica

25 gouttes d’eucalyptus globulus

20 gouttes de romarin à camphre

10 gouttes de gaulthérie

10 gouttes de menthe poivrée

Méthode :

  1. Massez-vous des pieds jusqu'aux creux des plis de l'aine.

  2. Massez-vous des doigts jusqu'aux aisselles

  3. Massez-vous le buste poitrine, ensemble de la cage thoracique, clavicule, nuque et homoplates.

 

Recettes de tisanes

Nos pl.png

Tisane pour drainer les toxines, nettoyer en profondeur, réduire les douleurs et récupérer:

Quantité suffisante pour 150 grammes

¼  de feuilles d’eucalyptus globulus (Eucalyptus globulus)

¼ de fleurs de Thym (Thymus vulgaris)

¼ fleurs de reine-des-prés (Filipendula ulmaria)

¼ fleurs de sureau (Sambucus nigra)

 

Comptez 1 cuillère à soupe de plantes par tasse de 125 ml.

Buvez 5 tasses bien chaudes par jour 3 semaines max.

 

Les plantes anti-inflammatoires n’ont pas la puissance d’action des anti-inflammatoires de la médecine allopathique  car le but est de calmer le corps agressé sans bloquer la réaction salutaire.

Tisane respiratoire et décongestionnante pulmonaire :

Quantité suffisante pour 150 grammes

⅓  de feuilles d’eucalyptus globulus (Eucalyptus globulus)

⅓ de fleurs de thym (Thymus vulgaris)

⅓  de fleurs de mauve (Malva silvestris)

 

Comptez 1 cuillère à soupe de plantes par tasse de 125 ml.

Buvez 5 tasses bien chaudes par jour.

3 semaines Max

PS : J'aime personnellement rajouter du gingembre et de la cannelle qui ont aussi des actions sur l'infection. Le gingembre est aussi mucolytique, c'est-à-dire qu'il aide à l'évacuation des mucosités.

DSC098jjj36.JPG

Compléments alimentaires et résumé de pratiques

  • Si contaminé.e par coco ou autre infection:

  1. Gluconate ou bisglycinate de Zinc 30 mg matin et soir durant 7 jours

  2. Vit C 1000 mg x 3/j ou Vit C liposomale 500 mg 3x / jour durant 7 jours ( préférez forme ESTER C car moins acidifiante, évite les douleurs d’estomac.)

  3. Vit D3, 4000 à 5000 ui/j 

  4. Quercétine 250 mg 2xj

  5. Propolis 400mg/day à 800mg/day 7 jours ou Graines de cumin noir/Nigelle Nigella sativa (80 mg/Kg/day)

  6. Miel cru (1 gm/Kg/day) 

  7. Tisane de plantes indiquées dans l'article

 

Pratiques :

  1. Nettoyage du nez au Lota

  2. Massage Vaporub, baume du tigre ou pommade bio équivalente contenant de l’eucalyptus globules

  3. Inhalation thym et eucalyptus globules

 

  • En résumé si non contaminé.e et dans une situation à faible risque (isolée, en nature, au soleil…)

  1. Vit D3, 2000 à 3000 ui/j ou 400 / mois

  2. Gluconate ou bisglycinate de Zinc 15 mg matin et soir

  3. Vit C 500 mg x 2x/jour

  • En résumé si non contaminé.e mais exposé (soignants…)

  1. Vit D3, 2000 à 5000 ui/j 

  2. Gluconate ou bisglycinate de Zinc 30 mg une fois par jour ou matin et soir selon le risque.

  3. Vit C 500 ou 1000 mg x 3/j ( si 1000 sur 7 jours) selon l’exposition (préférez forme ESTER C car moins acidifiante, évite les douleurs d’estomac )

  4. Quercétine 250 mg 2xj

Pratiques :

  1. Lavage de nez chaque jour avec sérum physiologique ou eau de mer ou eau salée.

  2. Inhalation au thym et eucalyptus globules

  3. Echinacea en EPS (extrait de plantes standardisées) 10 ml. par jour dans de l’eau ou poudre tot 900 mg matin et midi dans eau 5 jour / 7

  4. Huile essentielle de Ravintsara 2 gouttes sur les poignets le matin sur 7 jours

Pour finir : infos et annonces

MON PREMIER PROGRAMME DE FORMATION